Comprendre role president asl

Comprendre le rôle du président d’une ASL 

Dans une copropriété, il est souvent courant d’avoir une ASL. Il s’agit d’une organisation libre qui permet de gérer les espaces communs entre plusieurs copropriétés. Par exemple un parking ou un jardin commun à plusieurs immeubles. Chaque immeuble est libre dans le choix de son propre syndic, ses propres travaux, mais quand il s’agit du parking ou du jardin, toutes les copropriétés appartenant à l’ASL doivent se réunir pour voter les décisions afférentes au parking ou jardin. Cette association, pour son bon fonctionnement, doit disposer à sa tête d’un président. Ce dernier doit avoir certaines compétences pour bien gérer les espaces communs et permettre aux résidents de la copropriété de vivre dans un cadre paisible. Le rôle du président ne s’arrête pas seulement aux éléments énumérés plus haut. Découvrons ensemble son rôle, son impact sur l’organisation et le bien-être de ses copropriétaires.  

Qu’est-ce qu’une Association syndicale libre (ASL) ? 

Une association syndicale libre (ASL) est une organisation qui a pour but de gérer des espaces communs entre les copropriétaires. Cette association ressemble beaucoup à un syndicat ou une association de copropriétaires.  

Différence entre une ASL et une AS 

Il existe des différences considérables entre une association syndicale libre (ASL) et une association de copropriétaires ou un syndicat de copropriétaires. D’abord, il faut dire que l’association syndicale libre est fonctionnelle uniquement dans des ensembles horizontaux. Donc le fait de parler d’une association syndicale libre suppose qu’il existe des maisons individuelles ou des lotissements partagés. Cette entité est donc issue de tous les représentants des copropriétaires.  

Une association libre  

Cette organisation est mise en place pour gérer les biens communs des lotissements ou des maisons individuelles. L’association libre suppose que c’est elle-même qui définit ses statuts. Pour mettre sur pied cette association, tous ceux qui possèdent une propriété vont définir les statuts. L’association syndicale libre est donc issue d’un mode de gestion collégiale entre tous les copropriétaires. En définissant les statuts de l’ASL, les copropriétaires votent une loi pour définir le rôle du président. C’est un point central qui est présent dans les statuts de tous les ASL.  

Quel est le rôle du président d’une ASL ? 

Au sein d’une ASL, le président joue un rôle capital. C’est pour cela que toutes les ASL ont impérativement un président. Si ce poste est aussi important pour le fonctionnement de l’entité, c’est pour différentes raisons.  

Le garant de l’ASL  

Si vous habitez dans une copropriété, il est parfois nécessaire d’avoir une ASL. Cette association syndicale libre a souvent à sa tête un président. Le rôle du président d’une ASL est assez simple. En effet, c’est lui le représentant et le garant de l’association. Donc, on peut le comparer à un président d’une SA ou une SARL. C’est le président de l’ASL qui s’assure de faire connaître son organisation aux autres entités.  

Il a aussi pour rôle de gérer les copropriétaires. De même, il doit veiller à une application des décisions prises en assemblée générale. Vu que l’ASL se gère de manière collégiale, le président doit jouir d’une certaine légitimité. Il doit avoir assez de charisme et certaines compétences pour faciliter les décisions prises en assemblée générale. De cette façon, cela favorisera la fluidité des relations entre les copropriétaires

Un rôle majeur au sein de l’association  

Le rôle du président d’une ASL est également de veiller au respect des cahiers de charges définis par les statuts de l’association. Dans certains cas, un directeur est élu. C’est le président qui choisit le directeur. Son rôle à lui est d’aider le président à atteindre ses objectifs. Dans d’autres cas, il peut être nécessaire de recourir à un courtier en syndic de copropriété

Ce cas de figure est souvent conseillé lorsque les membres de l’association n’ont pas vraiment du temps à consacrer à cette dernière. Dans ce cas, recourir à un tiers pour gérer la copropriété. La plupart du temps, les ASL font le choix d’un président en leur sein. Cette solution implique de choisir un président qui a les compétences adéquates pour le poste. Suivez nos conseils pour savoir les qualifications que doit avoir le président d’une ASL. 

Quelles sont les compétences du président d’une ASL ? 

Le rôle du président d’une ASL le pousse à avoir certaines compétences afin de réussir la mission qui lui est assignée.  

Des qualités relationnelles  

Le président joue un rôle essentiel dans le bien-être des copropriétaires. C’est pour cette raison que ce dernier doit avoir le sens de l’écoute.  

Il doit être facilement abordable pour permettre à tous les résidents d’exprimer sans crainte leurs contraintes, leurs inquiétudes et leurs perspectives. Le sens de l’écoute est très important pour comprendre les résidents. Cette compétence est aussi nécessaire pour faciliter les échanges entre les différentes parties prenantes.  

Pour être un bon président d’une ASL, il est nécessaire d’être un vrai leader. En effet, le président va souvent prendre des décisions. Pour un résultat efficace, ces décisions doivent être suivies par les autres copropriétaires. Il faut que le président soit un leader capable d’inspirer les autres membres de l’équipe.  

Des compétences en gestion nécessaires  

Le leader doit aussi avoir de bonnes capacités dans la prise de décisions. Il ne faut pas que ses prises de décisions soient souvent contestées. Enfin, le président d’une ASL doit avoir de bonnes compétences en gestion. Ces décisions devront pouvoir maintenir l’équilibre entre les différents acteurs de la copropriété. Tout président d’ASL se doit d’avoir une communication facile. 

Les défis auxquels un président d’une ASL doit faire face ?  

Le rôle du président d’une ASL est très capital pour le bien-être des résidents.  

Toujours à l’écoute de ses résidents  

Le président peut aider à maintenir un climat de sérénité et une bonne entente entre les résidents. Ceci en réglant les conflits existants avec tact et délicatesse. Il doit également avoir de bonnes notions de base en gestion. Cela lui permettra de prendre des décisions qui impacteront agréablement la vie de ses résidents. Pour favoriser une relation de confiance entre les membres d’une même copropriété, le président doit faire preuve de transparence.  

Le président doit s’informer  

Malgré tout cela, le président doit également chercher à se renouveler. Ceci pour la simple raison que les défis auxquels il est soumis sont amenés à changer. L’idéal reste que le président soit informé sur les questions concernant les nouvelles technologies et l’environnement. C’est seulement de cette façon que le président pourra s’inscrire dans une démarche d’anticipation au lieu de subir. 

Dans le même ordre d’idées, le président doit aussi être à l’affût des changements législatifs. En effet, les défis auxquels le président est soumis sont amenés à évoluer. 

Comment fonctionne une ASL ? 

Une association syndicale libre est créée par des copropriétaires. Cette organisation est là pour gérer les espaces publics entre les propriétaires.  

Une association pour le bien des propriétaires  

L’ASL a également pour but de respecter les cahiers des charges de la copropriété. Même s’il s’agit d’une organisation libre, elle a souvent pour objectif de gérer les dépenses engagées pour la copropriété. Cela signifie qu’une fois les fonds perçus, le bureau syndical s’occupe de la répartition. Les dépenses effectuées sont financées par les cotisations. Tout ceci est établi en se basant sur les statuts de l’organisation.  

Lorsqu’il faut recouvrir des fonds, le bureau syndical intervient encore. Le recouvrement des fonds est aussi prévu par les statuts de l’ASL. Le bureau syndical est simplement une entité au sein de l’ASL qui aide le président à appliquer les décisions issues des assemblées. Le bureau syndical est composé des résidents de la copropriété.  

Les postes prévues pour tous les ASL  

L’article 1er de l’ordonnance du 1er juillet 2004 impose un certain nombre d’impératifs aux ASL. Ainsi, cette organisation doit au moins avoir : 

  • Un président ; 
  • Un syndicat ;  
  • Un ensemble de copropriétaires

À tout ceci, peuvent s’ajouter un directeur, un secrétaire, un bureau ainsi qu’un trésorier. Il faut dire que c’est l’association même qui définit tous ces éléments. Le nom de l’association, son siège, son bureau (s’il y en a), le nombre de voix de chaque participant, etc.  

Une fois tous ces éléments définis, il faut vous rendre à la préfecture. C’est après cette étape que vous serez reconnu par la loi. L’ASL comme toute organisation a des objets. Le but de cette association est de permettre aux propriétaires de jouir pleinement de leur logement, en particulier les espaces communs.   

Quels sont les objets d’une Association syndicale libre ASL ? 

Encore une fois, la loi définit les missions ou objets d’une association syndicale libre ASL.  

L’ASL définit ses propres missions  

Pour définir les missions de votre association, il faut le faire lors des statuts et les faire valider. La liste des missions présentées ici n’est pas exhaustive. Vous pouvez en rajouter dans vos statuts ou retirer certains objets.  

Les objets de l’ASL prévus par la loi  

Toutefois, selon l’article 1er de l’ordonnance du 1er juillet 2004, voici certaines missions qui peuvent être attribuées à une ASL :  

  • La prévention des risques sanitaires tels que la pollution ou de toutes sortes de nuisances ; 
  • La prévention prend également en compte les risques sanitaires pour l’intérêt commun ;  
  • L’aménagement et l’entretien des différents cours d’eau, la voirie, et les réseaux ; 
  • La préservation, la restauration ou l’exploitation des ressources naturelles pour l’intérêt des communs ; 
  • La construction, la gestion d’ouvrage et l’entretien pour l’intérêt de la communauté, etc.  

L’ASL est une organisation libre qui vise le bien des résidents du même lotissement. C’est une entité qui est créée par des copropriétaires et gérée par un président. Ce dernier a un rôle important dans la bonne gestion de la copropriété. C’est pour cette raison que le président doit avoir certaines compétences. En plus de ça, le président d’une ASL doit être quelqu’un qui est toujours à la recherche des dernières informations qui peuvent impacter sa communauté. C’est de cette façon qui fera assurément le bonheur de ces résidents.

Les conseils indispensables